Les libéraux mettent en danger les Canadiens vulnérables avec une législation d’AMM imprudente

2022-12-15

Ottawa (Ontario) – Michael Cooper, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Réforme démocratique, Stephen Ellis, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Santé, Dominique Vien, ministre associée du Cabinet fantôme conservateur responsable des Femmes et de l’Égalité des genres et de la Jeunesse, et Rob Moore, ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable de la Justice et procureur général du Canada ont fait la déclaration suivante concernant la loi canadienne sur l’aide médicale à mourir (AMM) du gouvernement libéral :

« Dès le premier jour, les conservateurs ont soulevé de sérieuses préoccupations concernant la loi sur l’AMM du gouvernement libéral, notamment les dispositions relatives aux maladies mentales et aux mineurs matures. Leur approche dangereusement précipitée a ignoré les voix des personnes les plus vulnérables.

« Les directeurs de psychiatrie des 17 écoles de médecine du Canada ont tous exprimé de sérieuses inquiétudes au sujet de cette loi. Les conservateurs ont fait part de leurs inquiétudes dès le début au sujet de cette législation dangereuse et déficiente, avertissant que les voix des plus vulnérables n’ont pas été correctement consultées.

« La mise à jour d’aujourd’hui des ministres Lametti et Bennett n’a fourni aucun détail précis et garde les Canadiens dans l’ignorance. Cette annonce souligne l’approche dangereuse du gouvernement libéral et montre jusqu’où il est prêt à aller avant de prendre au sérieux cette loi de vie ou de mort. Ils avaient l’occasion de répondre à ces profondes préoccupations dès le début, mais ils ont préféré attendre jusqu’à la dernière minute, un jour après l’ouverture de la Chambre des communes.

« Nous avons déjà été témoins d’au moins six cas d’anciens combattants à qui des employés d’Anciens Combattants Canada ont proposé à tort l’aide à la mort pour résoudre des problèmes comme la construction d’une rampe d’accès pour personnes handicapées. Les Canadiens ne peuvent pas faire confiance à ce gouvernement libéral et à ses partenaires de coalition, le NPD, pour faire ce qui est juste et protéger la vie des plus vulnérables.

« Les conservateurs continueront à défendre ceux qui sont laissés pour compte par cette législation. Nous nous tiendrons du côté des plus vulnérables et de leurs proches. »